Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Des drones de pulvérisation automatisés et puissants peuvent aider les agriculteurs à réduire leurs coûts et à travailler plus intelligemment.

Les drones sont désormais des outils bien établis dans le secteur de l’agriculture. Ils permettent de stimuler la productivité des exploitations agricoles grâce à des données aériennes ponctuelles. Mais outre la collecte d’informations essentielles sur la santé des cultures et la création de cartes détaillées NDVI et RVB, les robots volants jouent un rôle actif dans les opérations quotidiennes. Les drones de pulvérisation sont utilisés pour l’application de :

– Engrais
– Herbicides
– Pesticides
– Fongicides
– Les semences, et bien plus encore.

Et ils le font de manière moins chère, plus rapide et plus précise que les méthodes traditionnelles.

L’application de produits agrochimiques est la pierre angulaire de l’agriculture moderne. C’est un exercice d’équilibre délicat qui exige rapidité, attention et précision. Introduire les bons produits chimiques en bonne quantité aux bons endroits et au bon moment est un défi constant pour les agriculteurs. Une concentration trop élevée à un endroit peut entraîner des coûts inutiles et diminuer la qualité des produits. Une concentration trop faible peut laisser les cultures exposées et nuire au rendement.

Les drones de pulvérisation de DJI sont déployés dans le monde entier, les agriculteurs utilisant les dernières technologies pour distribuer les produits chimiques avec précision, uniformément et efficacement. Dans l’ensemble, la pulvérisation par drone contribue à réduire les coûts d’application des produits agrochimiques – que ce soit par le biais du travail manuel ou de la location de matériel – à réduire l’exposition aux produits chimiques et, dans certains cas, à augmenter le rendement des cultures.

Voici quelques informations que vous ne connaissiez probablement pas sur la pulvérisation par drone…

Les drones d’épandage dépendent d’algorithmes spécialisés pour tenir compte des charges liquides qui se balancent dans tous les sens

Le transport d’une quantité importante de liquide est très différent du transport de capteurs, de caméras et d’autres charges utiles standard que l’on s’attend à voir sur un drone DJI. Pour mettre au point un algorithme de contrôle de vol fiable et précis, les ingénieurs de DJI ont dû tenir compte de l’élan du liquide qui s’agite dans le réservoir pendant le fonctionnement.

Ce défi technique était compliqué par le fait que l’impact de l’élan du liquide change constamment, car il quitte progressivement le réservoir pour faire place à davantage d’oxygène.

Démonstration de l’étanchéité du T30, qui bénéficie d’une protection IP67.

Les drones de pulvérisation peuvent pulvériser plus que du liquide

La capacité d’automatiser la dispersion de produits agrochimiques avec un haut degré de précision est un pas énorme vers la numérisation de l’agriculture et une agriculture plus intelligente. Le dernier drone de la gamme AGRAS, le T30, offre une capacité de 40 kg, un débit de 50 kg par minute et une portée d’épandage de 7 mètres. Cela équivaut à une couverture potentielle de 40 acres par heure, et à un énorme gain de productivité pour les tâches habituellement manuelles qui exigent une distribution rapide et précise.

Et les drones AGRAS de DJI ne sont pas seulement utilisés pour les pesticides et les engrais. Cette technologie peut être déployée pour épandre des semences, des aliments pour animaux et des herbicides. Ce dernier point est une étape particulièrement importante pour la gestion de cultures telles que le coton. La pulvérisation automatisée et ciblée d’herbicides peut accélérer la défoliation, éliminer l’excès de feuillage et simplifier le processus de récolte du coton.

À la ferme Kloubec Koi, dans l’Iowa, les spécialistes des drones Aerial Influence ont adapté un drone DJI AGRAS pour nourrir 80 acres de poissons. La solution était rapide, efficace et automatisée.

Et dans une expérience révolutionnaire de 2019, des scientifiques ont utilisé un Agras MG-1S adapté pour réduire la transmission de la malaria à Zanzibar, en Tanzanie. Le drone a pulvérisé une série de rizières avec un agent de contrôle biologique, qui se pose à la surface de l’eau stagnante pour empêcher les moustiques fraîchement éclos de partir. Une équipe de R&D de DJI a modifié le drone pour distribuer un liquide plus visqueux que les pesticides habituels, dans le cadre d’une solution qui pourrait avoir d’énormes répercussions sur la maladie la plus mortelle que l’humanité ait jamais connue.

La gamme AGRAS comprend le plus grand drone de DJI

DJI construit des drones de toutes tailles et pour toutes sortes d’applications, des racers FPV de la taille d’une paume au robuste Matrice 300 RTK. Mais le plus grand drone de DJI est l’AGRAS T30. En effet, lorsqu’il s’agit de relever les défis posés par l’agriculture moderne, la taille compte. Avec un poids de 24,6 kg, un diamètre de près de 3 m et un poids maximal potentiel au décollage de 76,5 kg, le T30 est tout simplement un incroyable exploit d’ingénierie agricole.

Outre sa taille et son potentiel de charge utile, l’AGRAS T30 est équipé d’un radar omnidirectionnel sphérique qui permet d’éviter les obstacles dans les directions horizontale et aérienne, de s’adapter au terrain et de maintenir l’altitude. Le système de pulvérisation du T30 est conçu pour accélérer la distribution des produits agrochimiques avec une précision accrue. La disposition de 16 buses et un débit allant jusqu’à 8 litres par minute, associés à la vitesse et à la maniabilité du T30, permettent aux agriculteurs de pulvériser jusqu’à 40 acres par heure.

Le Japon est le leader mondial de l’adoption des drones de pulvérisation

Compte tenu de la réputation du pays en tant que pionnier de la technologie, il n’est pas surprenant que les exploitations agricoles japonaises soient parmi les plus avancées au monde. Des recherches menées par l’université des sciences de Tokyo ont mis en évidence l’impact des drones dans tous les domaines.

Ces dernières années, les drones de pulvérisation ont gagné en popularité pour la distribution de pesticides. Dans tout le Japon, le nombre d’hectares pulvérisés par des drones a été multiplié par 45 entre 2016 et 2018, le nombre de drones enregistrés pour la pulvérisation agricole passant de 227 à bien plus de 1500. Tout porte à croire que ces tendances se sont poursuivies jusqu’à aujourd’hui, notamment grâce aux progrès majeurs de la technologie des drones et à la marge de manœuvre croissante des régulateurs pour les applications à charge lourde.

L’adoption des drones de pulvérisation au Japon n’est pas seulement un autre exemple d’un pays en avance sur son temps. Une population vieillissante et en baisse signifie qu’il y a moins de main-d’œuvre bon marché pour effectuer les tâches agricoles, tandis que la masse continentale relativement petite du Japon signifie que les opérations agricoles à petite échelle sont courantes. Ces deux facteurs ont été les moteurs de l’adoption des drones DJI AGRAS.

La législation constitue le principal obstacle à l’adoption des drones de pulvérisation

La gamme AGRAS de DJI de pulvérisation des cultures, qui comprend le nouveau T30, le T10, le T16 et le T20, a fait ses preuves dans le monde entier. Cependant, certaines juridictions ont été plus lentes à accorder une marge de manœuvre pour les opérations au-delà de la ligne de visée visuelle (BVLOS) et les opérations en essaim pour les drones de cette envergure et/ou lorsque des produits agrochimiques font partie de l’équation.

Aux États-Unis, Rantizo, spécialiste de l’agriculture par drones, a ouvert la voie en devenant la première société approuvée par la FAA pour l’essaimage à l’échelle nationale pour la pulvérisation agricole. Au Malawi et au Mozambique, les drones de pulvérisation de DJI sont introduits dans le cadre des efforts visant à rendre l’agriculture plus rentable, plus respectueuse de l’environnement et moins aveugle lorsqu’il s’agit de pulvériser des produits chimiques potentiellement dangereux.

Les objectifs de l’UE visent à réduire de moitié l’utilisation des pesticides chimiques d’ici à 2030. Pour parvenir à une diminution aussi radicale sans compromettre le rendement des cultures, il faudra recourir à des méthodes agricoles plus intelligentes et plus précises. Les drones de pulvérisation des cultures offrent une possibilité d’application plus ciblée des produits agrochimiques, notamment dans les vignobles, les vergers et les cultures dans les zones à forte pente.

L’agriculture de précision, 24 heures sur 24

Les drones de pulvérisation sont des outils puissants que les agriculteurs peuvent déployer pour accélérer et automatiser les processus manuels. Et le résultat de cette fonctionnalité de base change la donne pour l’avenir de l’agriculture. Cette technologie permet aux aspects vitaux de l’agriculture de précision de se dérouler 24 heures sur 24.

Bien que les réglementations aient été lentes à s’adapter à ce qui est possible d’un point de vue technique, le matériel est prêt à être utilisé. Le nouvel AGRAS T30 de DJI en est un bon exemple. Ses batteries intelligentes peuvent être entièrement rechargées en seulement 10 minutes, ce qui permet un fonctionnement continu. Combinés aux informations générées par des outils tels que le P4 Multispectral, les drones de pulvérisation peuvent aider les agriculteurs à travailler plus intelligemment, plus rapidement et avec plus de précision que jamais.

Consultez notre blog pour en savoir plus sur l’impact des drones sur le monde de l’agriculture.

Cet article Faits surprenants sur les drones d’épandage est apparu en premier sur Flying Eye.

Read More

Flying Eye

What's your reaction?
0Smile0Angry0Wow0Sad0Lol0Wtf

Add a comment

Powerloop fait partie du réseau Drone Malin 

Contactez-nous

+33 6 75 20 52 92

9h–19h

contact@powerloop.fr

Copyright © Powerloop. Fait avec  et beaucoup de  par Vincent GALARD