Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Peu connu il y a quelques années, le métier pilote de drone professionnel est de plus en plus recherché. Ce n’est pas qu’une activité de loisir, en faire son métier demande de nombreuses qualités. Notamment être capable d’appliquer la règlementation en vigueur pour ce métier très règlementé.

Le métier pilote de drone

Un télépilote professionnel de drone à plusieurs devoirs et responsabilités, d’autant plus selon le secteur d’activité dans lequel il évolue. En effet, il ne s’agit pas seulement de diriger le drone à l’aide d’une télécommande. Il doit aussi avoir connaissance de plusieurs notions de navigation, d’aéronautique, cartographie et bien d’autres. Ce qui permet la réalisation des missions, en toute sécurité. 

Le droniste doit également savoir traiter les images et données capturées avec le drone. Afin de pouvoir faire des comptes rendus selon les missions effectuées (dans un cadre professionnel). 

 

Le métier pilote de drone et la sécurité

La DGAC met en place la réglementation dans le but de protéger chaque personne. Ainsi, le télépilote professionnel à donc le devoir de les respecter minutieusement. Il doit savoir réagir en cas d’incident, qu’il soit technique, météorologie ou venant d’une tiers personne. Le télépilote doit détenir un MANEX dans lequel il inscrit chaque rapport de missions

Les débouchés du métier pilote de drone professionnel 

Plusieurs télépilotes de drones de différents secteurs d’activités sont salariés d’une entreprise ou chef d’entreprise et deviennent télépilotes en complément de leur poste actuel. Le but étant d’effectuer des missions spécifiques au sein de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Qu’il s’agisse de cartographie, de prise de vues photo, vidéo, de contrôles d’isolation d’une habitation ou encore le calcul de surfaces, distances et bien d’autres. 

Télépilote de drone en statut auto-entrepreneur

Une autre partie des télépilotes professionnels de drone sont auto-entrepreneurs. Ils peuvent réaliser des missions dans le domaine de l’audiovisuel (de la publicité vidéo par exemple). Il peut également exercer pour réaliser des missions de sécurité (comme réserviste pour la police ou en tant que pompier volontaire). 

Il réalise, s’il s’y connaît dans le domaine, des missions d’inspection technique, de photogrammétrie ou de thermographie pour des cabinets d’expertise. Également pour des entreprises de construction, des promoteurs immobiliers, ou encore des architectes

Le droniste entrepreneur peut aussi exercer pour les mairies et autres organismes et entreprises afin de réaliser différentes captations de données à étudier et traiter ensuite. (reconstruction 3D, mesure de distance ou de surface, cartographie, etc).

 

Télépilote de drone, deux possibilités de carrière professionnelle 

En résumé, le futur télépilote peut soit se former au métier afin d’apporter un service complémentaire dans son entreprise et son domaine actuel. Soit, devenir télépilote professionnel en tant qu’entrepreneur et répondre à des missions de vol spécifiques, dans un seul domaine en particulier. Mais aussi dans tous s’il détient des compétences et suit les formations pour y parvenir et pouvoir proposer différentes prestations. 

 

Quelles formations pour y arriver ?

Pour devenir télépilote de drone professionnel, il est utile de suivre une formation théorique pour le passage du CATT (Certificat d’Aptitude Théorique Télépilote) et obligatoire de suivre une formation pratique (attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote) est nécessaire et obligatoire

La formation théorique est dispensée par un centre de formation. Il n’est pas obligatoire de la suivre en centre de formation, mais est vivement recommandé pour maximiser et augmenter les chances du futur télépilote à obtenir son examen du CATT. (qu’il est possible de passer en candidat libre). Le passage de l’examen théorique se fait dans l’un des centres d’examens de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civil) la plus proche de chez vous. Cet examen comprend différentes notions de vol, d’aéronautique, météorologie, des connaissances générales sur les aéronefs, les systèmes de batteries et encore d’autres points.

 

La formation pratique est obligatoire à suivre en centre de formation, puisque pour devenir télépilote professionnel de drone, la DGAC demande que vous obteniez une attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote. Elle est délivrée par un centre de formation, après avoir suivi la formation répondants aux exigences de la DGAC.

 

Puis, une fois cette formation passée et obtenue, il existe plusieurs spécialisations permettant de maîtriser des compétences particulières dans plusieurs domaines :

Formation photogrammétrie
Formation thermographie
Formation Lidar
Formation inspection technique
Formation au logiciel de photogrammétrie Agisoft Metashape
Formation Vol hors vue et montagne
Formation Formation LiDAR
Formation Formation Inspection technique
Formation Formation à usage agricole
Formation Recherche et secours, sécurité civile
Formation Protection de site et surveillance, sécurité publique

Et encore d’autres formations que vous pouvez retrouver ici : Nos formations.

 

Quel salaire pour télépilote de drone

Le salaire d’un télépilote professionnel varie selon son statut.

S’il s’agit d’un salarié qui effectue des missions de vol interne à l’entreprise, le salaire sera évalué par l’employeur selon sa fonction. 

Pour un télépilote de drone indépendant, son salaire pourra différer selon le type de mission effectué. En fonction du secteur d’activité, la rémunération se fait à la journée ou à l’heure. Elle peut varier selon le type de missions, les qualifications qu’elle requiert, la complexité, la prise de risque et la durée de la mission. 

Ainsi, un télépilote entrepreneur peut estimer une rémunération entre 250€ et 700€ par jour (8h de travail environ) selon les missions. 

 

Nos équipes sont disponibles pour vous, n’hésitez pas à nous contacter au 09 72 55 14 35 ou par mail à formation@flyingeye.fr

Pour être au courant de notre actualité formation, suivez-nous sur les réseaux sociaux : Instagram et Facebook

 

Cet article Le métier pilote de drone : Tout savoir sur ce nouveau métier est apparu en premier sur Flying Eye.

Read More

Flying Eye

What's your reaction?
0Smile0Angry0Wow0Sad0Lol0Wtf

Add a comment

Powerloop fait partie du réseau Drone Malin 

Contactez-nous

+33 6 75 20 52 92

9h–19h

contact@powerloop.fr

Copyright © Powerloop. Fait avec  et beaucoup de  par Vincent GALARD

Generated by Feedzy